Tata – Kwah Weh (AUDIO)

Après avoir sorti une série de singles incluant “Ndaleh” et “Banekeh” avec Jovi, Tata sort son premier EP Fire Fire. Rappant en anglais, Pidgin, et surtout dans son dialecte, Limbum, Tata offre à ses fans une friandise rare. Son flow Limbum fluide entre et sort d’un état presque hypnotique entre le chant et le rap. Dès le premier titre, “Ndaleh”, Tata raconte au public de Limbum les histoires de ses racines et le lien profond avec sa culture Wimbum au Cameroun. Dans “Lunga”, Tata parle des dieux de la terre de Wimbum, traduits librement aux dieux du feu (Wild Fire). Dans la troisième chanson, “Mukulah” signifie le “vrai fils de la terre de Wimbum.” Jovi présente dans sa chanson “Banekeh”, comme Tata avertit les auditeurs que pendant qu’il était absent, ne pense pas qu’il n’a pas appris . Le Monstre a produit l’intégralité de l’EP, apportant sa sonorité Mboko aux fans de Tata et aux nouveaux, avec un minimalisme intense qui permet aux auditeurs d’entendre les nuances de la langue dans cet EP de cinq chansons.
4.20

Source par New Bell Music

(Visited 59 times, 1 visits today)

A propos de l'auteur

Vous pourriez être intéressé par

Poster un Commentaire

avatar
400
  S’abonner  
Notifier de