David Tayorault

David Tayorault

Singer / Chanteur

David Edson Tayorault alias Totorino (le Samouraï), est un musicien, chanteur et acteur ivoirien né en 1971.

Tout commence en 1984 à Divo en République de Côte d’Ivoire, avec ses amis Marcelin Yacé, Marino, Manou Gallo, César Anot, Billy Syncop, Tiane,Tipo sous la houlette du producteur François Konian et à l’initiative du maire de Divo ils créent le groupe Les Woya, groupe ivoirien des années 1980. Un succès national et africain, de nombreux tubes comme Kakou anaze, et de nombreuses scènes comme le stade de Ouagadougou au FESPACO en 1987. Le jeune David 16 ans est lead vocal au sein du groupe. Il est connu par les fans de l’époque comme l’enfant du casque colonial surement pour sa tenue de scène.

Par le succès des Woya, l’expérience et la formation acquise au sein du groupe, David Tayorault se lance dans une carrière solo après la dissolution des Woya en 1988. Il sortira 8 albums.

David Tayorault allie le vocal et l’instrumentation le plus allègrement possible, chacun de ses albums qui vous emporte dans cet univers si particulier que seul lui peut créer est un mélange de divers sonorité colorée. Une explosion de rythmes et de mélodies. Un savant mélange de musiques africaines, caribéenne, occidentales et sud-américaine.

Une musique influencée par les chants et sonorités traditionnels africains, le jazz, le blues, le gospel, le zouk, la soul, etc…

Totorino le samouraï est aussi producteur, compositeur et arrangeur. Il est à l’origine du succès de nombreux artistes ivoiriens, africains et mondiaux :

Au niveau des artistes Zouglou, plusieurs groupes : Les Poussins Chocs qui se sont mués en Yodé et Siro, Aboutou Roots, Les Youlés, Magic System, Les Patrons, Les Mercenaires, Atito Kpata, Yabongo, qui est le tout dernier.

En coupé-décalé, le grand Doug-Saga, Dj Djeff, Boulevard Dj, Chanaka Yakuza, Tata Keny, Konty Dj, Dj Lewis avec « Grippe aviaire »

Au niveau des anciens : il a travaillé avec Chantal Taïba, Gadji Celi ; Aklane… David a revisité le répertoire du rossignol de la musique ivoirienne Bailly Spinto.

Sur le plan international : on lui doit les arrangements de Premier Gaou du groupe Magic System. Il a signé deux tubes pour le collectif de rappeurs Bisso Na Bisso. Il également fait le titre C’est dans la joie du rappeur franco-malien Mokobé.

Repéré par la star mondiale sénégalaise Youssou N’dour, David réarrange les grands succès de l’enfant de la Médina fatteluku. Récemment, il y a Zouglou Makers, Josey.

(Visited 218 times, 1 visits today)

Vidéos