Etiya Ru

Etiya Ru

Singer / Chanteuse

ETIYA RU est le cinquième d’une fratrie de 9 enfants. Issue d’une grande famille d’artistes au Cameroun l’évocation de nom ANGOULA rime avec musique car avant sa venue au monde, ses oncles et tantes ont tenu les plus grands orchestres de la ville de Yaoundé et ont produit les plus grands artistes du pays et ce depuis plusieurs générations. Cette famille a contribué à l’essor de la musique contemporaine Camerounaise dans la catégorie Bikutsi, rythme des régions centre, sud, et Est du Cameroun.

ETIYA RU, piquée par le virus de la musique…

A l’âge de 12 ans ou les filles sont fleurs bleues, la petite Rachel compose déjà des textes et interprète les chansons de ses idoles avec sa meilleur amie Marthe avec qui elle va créer le groupe “Joss Megane” son premier groupe.

Le groupe va malheureusement se disloquer suite au départ d’ETIYA RU pour la France ou elle va poursuivre ses études. En 2009 elle va faire la rencontre d’un producteur antillais JLOV qui va d’ailleurs produire son premier single intitulé “pardonne-moi” puis un deuxième “Amène moi”. C’est avec lui qu’elle va faire la rencontre avec les Antilles et son rythme mythique le zouk.

ETIYA RU, DE L’ONDE SENSUELLE A…..LA RÉALITÉ EN FACE!!!

Très appréciée dans cet univers zoukan elle va donner plusieurs concerts à pointe à pitre en Guadeloupe aux Antilles, mais son amour pour ses racines va vite refaire surface pour qu’elle se rapproche des artistes camerounais de la diaspora afin de se frayer un chemin. Au cours de la même année elle rencontre des membres du groupe kund ‘éyala groupe musique urbaine au Cameroun des années 2006. c’est avec ce collectif qu’elle va enregistrer son premier album ayant pour nom de baptême “onde sensuelle” composé de 9 titres. Le nouvel album 2013 s’intitule : LA RÉALITÉ EN FACE.

Pour l’essentiel, on dira que c’est une chanteuse, auteur-compositeur, styliste modéliste. Difficile de savoir de la musique ou de la couture qui a tiré la première.

Dans sa jeunesse son père Lin Angoula Angoula est chimiste et sa mère pharmacienne. Les proches racontent qu’à 12 ans, elle chante déjà et interprète avec sa meilleure amie Marthe devant ses camarades de classe. On la surnomme Jlo et Miss Mine pour sa démarche de bimbo et son intérêt pour la mode.

«Plus tard, poursuit le récit dans son dossier de presse, elle part pour l’Europe et prend des cours de stylisme modéliste, puis, des années plus tard, elle assume sa carrière de styliste modéliste et de chanteuse et devient Etiya Ru. Elle participe au Zicmeup Tours et est admise en finale. La chanson «Pardonne-moi» sera son premier single».

Côté mode sa première collection s’appellera «Femme sensuelle». Elle aujourd’hui une créatrice de mode affirmée par ailleurs ambassadrice du concept Love Slow Sung in Africa.

Cependant elle collabore avec des musiciens comme le Sénégalais Petaw Bi et devient la marraine du hip hop trophée Sénégal.

En 2010 elle signe un contrat avec le label «K Entertainment» où elle sortira son premier album. Elle fait la connaissance de Lady B avec qui elle monte de nombreux projets.

Ainsi, la fille d’Angoula est aussi marraine d’un rassemblement dénommé Jeunesse Scolaire tous contre le SIDA qui œuvre pour un soutien à la vulgarisation du dialogue familial et, bien entendu, à la lutte contre le sida en milieu scolaire.

(Visited 82 times, 1 visits today)

Vidéos