Koffi Olomide

Koffi Olomide

Singer / Chanteur

Antoine Christophe Agbepa Mumba, dit Koffi Olomidé, né le 13 août 1956 à Kisangani en République démocratique du Congo, est un auteur-compositeur-interprète, chanteur et producteur congolais. Il est également le fondateur et dirigeant du groupe Quartier Latin International.

Koffi Olomidé naît le 13 août 1956, à Stanleyville, l’actuelle Kisangani, en République démocratique du Congo, de Aminata Angélique Muyonge et Charles Agbepa. Il grandit dans le quartier de Lemba à Kinshasa, jusqu’à ce qu’il déménage avec sa famille en 1973 pour Lingwala.

Antoine habite un quartier populaire de Kinshasa. Tout jeune, il veut devenir footballeur, il écoute la rumba congolaise de Franco Luambo, Grand Kalle, Vicky Longomba ou encore Tabu Ley Rochereau, un artiste dont il s’inspirera le plus tout au long de sa longue carrière. Antoine apprend, grâce à l’aide d’un voisin, à jouer de la guitare. Il n’est alors âgé que de 13 ans. Mais vers le milieu des années 1970, il commence à écrire des paroles et se fait connaître du milieu zaïrois qui lui attribue le surnom de l’étudiant le plus célèbre du Zaïre. À 18 ans, il obtient un bac scientifique, et son père lui permet d’aller continuer ses études en France à l’Université de Bordeaux ; en 1980, il obtient un diplôme en sciences commerciales avec son thème de mémoire intitulé “La commercialisation de la richesse minière du Zaïre, un atout pour celui-ci ?”. Entre 1974 et 1975, il enregistre son premier 45 tours Onia, qui n’a aucun succès. Chaque vacance scolaire, il rentre à Kinshasa.

Dans la seconde moitié des années 1970, Koffi commence à composer des paroles. Petit à petit, il se fait remarquer parmi les orchestres du moment et le milieu congolais lui donnera le surnom de l’étudiant le plus célèbre du Zaïre. Il se fait distinguer par Papa Wemba et commence à lui distribuer des paroles. Poussé par son grand frère pendant les vacances quand il n’est pas en Europe, Koffi entre en studio et commence à enregistrer ses propres chansons comme Asso, Princesse ya Synza.

À partir de 1977, il travaille avec Papa Wemba, qui vient juste de quitter Zaïko Langa Langa, et son grand-frère Owandjo Joninko le pousse à entrer en studio pour enregistrer ses compositions Asso et Princesse ya Synza toujours aux côtés de Papa Wemba qui lui vaudront le titre de Meilleur auteur-compositeur interprète du Zaïre. Il publie, un peu plus tard, les chansons Samba Samba, Ekoti ya Nzube, Anibo, qui lui vaut le titre de Meilleure vedette de la chanson zaïroise.

En 1979, Koffi Olomidé sort son premier album Ba la joie avec la participation de Papa Wemba et Viva La Musica dont King Kester Emeneya, et le guitariste Pépé Félix.

Le vingtième et dernier album de sa carrière, 13ième Apôtre, prévu pour 2014, est sorti le 13 octobre 2015. Il se consacre désormais à la production de jeunes musiciens.

13ième Apôtre étant annoncé comme le dernier album de sa carrière, il explique, tout de même, qu’il n’abandonnera jamais la musique mais qu’il ne fera plus d’album de chansons inédites. Koffi se consacre à la production de jeune artiste avec son label Koffi Central et continuera à diriger son groupe Quartier Latin.

(Visited 399 times, 1 visits today)

Vidéos