Shaoleen

Shaoleen

Singer / Chanteur

C’est en 2005 que Shaoleen, de son vrai nom Jean-Bruce AMAMAN, intègre le milieu musical ivoirien, à travers l’émission de révélation de jeunes talents « Dj Mix atalaku » de RTI music. 2ème de la 1ère édition du concours, il s’associe avec ses amis d’Anyama, et ils forment le groupe KONTY DJ dont il devient le lead vocal.

Passionnés de musique, disck jocker dans un maquis d’Anyama, ces jeunes gens ont déjà de nombreuses compositions musicales dans leurs mains. Ne voulant pas attendre, en décembre 2005 ils sortent leur premier album « Multidimension ».

Album de variétés composé de 10 titres, Multidimension a véritablement fait connaitre le groupe KONTY DJ et le hisser à une place de choix dans le milieu.

Il connait un franc succès et a été plusieurs fois récompensé, tant au niveau national qu’international.

Le groupe ne s’arrête pas là. Voulant se démarquer du canevas Dj et mettre à découvert les potentialités dont ils sont dotés, ils deviennent KONTY (se séparent de l’appellation Dj) et mettent sur le marché en 2008 « DIEU Kontynue », album de 08 titres de belle facture.

Plusieurs genres musicaux s’y retrouvent, et Konty confirme son talent multidimensionnel.

Cependant Shaoleen, lead vocal, a une vision de la musique bien particulière qu’il entend mettre en exergue, et pour lui, le challenge n’est même pas encore déterminé.

En 2011, le groupe se sépare momentanément, histoire de laisser chaque membre voler de ses propres ailes.

Commence alors pour Shaoleen le parcours du combattant. Il entend exceller dans son domaine, veut se donner plus de poids dans la musique et ne peut le faire qu’en cotoyant les scènes.

Il décide alors de se familiariser au live et intègre l’orchestre Kitoko, groupe de live spécialisé dans la rumba congolaise. Shaoleen est en apprentissage et tourne avec eux à travers les lieux de divertissement de la ville d’Abidjan. Il s’en sort plutôt bien puisqu’il est adulé et apprécié partout où le groupe s’exprime.

Il quitte l’orchestre Kitoko quelques mois plus tard pour rejoindre la sound academy avec laquelle il tournera pendant un bon moment.

Lourd d’une solide expérience, il monte avec un ami guitariste « le cheval de quatre », bande musicale spécialisée dans l’accoustique. RnB, soul, reggae, variétés, rumba, musique des îles… tous les styles musicaux sont retranscrits par la petite équipe pendant leurs prestations.

Shaoleen prend en assurance et en expérience. Il avance tout doucement, convainc et confirme qu’il a plusieurs cordes à son arc.

Il plante donc le décor de sa carrière solo avec le titre « j’la kiffe », parodie de « j’me tire » du rappeur Français Maître Gim’s du groupe Sexion d’assaut.

les dés musicaux se mettent subtilement en place…

Parallèlement à cela, Shaoleen appose sa signature sur pas mal de compositions, à travers des featuring d’une qualité particulière.

Il participe ainsi à l’album de 15/49, Patrick Kalubi, David Tayorault, Gadoukou la Star, Zougloumakers, Valair Konty, Tyrane Mondeni, Miss Ebene, Koundou Waka (artiste guinéen) et un projet musical avec Queen Etamé.

Shaoleen commence petit à petit à dessiner sa vision de la musique et, convaincu de l’expérience acquise et du bagage bien étoffé, il décide de rentrer en studio en fin 2014 pour peaufiner son premier opus solo.

(Visited 72 times, 1 visits today)

Vidéos